des souris dans l'espace

Publié le par libertus


des souris dans l'espace

par libertus @ 2007-09-14 - 23:00:58

Dix gerbilles, des souris aux grands yeux, ont décollé vendredi du centre spatial russe de Baïkonour, dans la steppe kazakhe, pour un voyage de 12 jours destiné à étudier à leur retour les possibles effets sur l'homme d'un vol vers Mars, a annoncé à l'AFP une responsable du programme. "Le vaisseau spatial Foton-M n°3 a décollé de Baïkonour à bord d'une fusée Soyouz", a déclaré Anfissa Kazakova, chef de projet chez le constructeur de ce vaisseau, TsSKB-Progress basé à Samara (Volga).

Et à la différence des précédents Foton-M, celui-ci comprend un appareil contenant une cage avec 10 rongeurs originaires des zones arides du globe utilisés pour l'étude des effets physiologiques et biologiques des vols de longue durée, a-t-elle expliqué au cours d'une interview téléphonique. Ces petits mammifères proches du rat et de la souris, souvent utilisés comme animaux de compagnie, auront en apesanteur deux mangeoires contenant des céréales, des noix, des raisins secs et disposeront d'un équipement d'évacuation de leurs déjections. Ils seront filmés et des temps de 12 heures de jours et 12 heures de nuit seront simulés.

La température de leur habitacle sera surveillée ainsi que la ventilation. Des informations seront régulièrement transmises vers la Terre mais le film ne sera visionné qu'à leur retour, a expliqué Mme Kazakova. Un atterrissage en douceur semblable à celui offert aux humains sera assuré aux gerbilles pour qu'elles reviennent toutes vivantes. Une précaution de courte durée car certaines d'entre elles seront alors disséquées. "Le but est d'étudier les possibles effets sur les tissus musculaires, les tissus osseux, sur les yeux, et notamment le cristallin, des vols de longue distance pour l'homme", a-t-elle précisé.

Les cosmonautes russes devraient pouvoir procéder à "des vols habités vers Mars après 2035", avait indiqué fin août le directeur de l'Agence spatiale fédérale russe (Roskosmos) Anatoli Perminov. Des dizaines d'autres expériences très différentes avec la participation de 16 pays étrangers sont aussi embarquées sur ce vol, indique la spécialiste.

Il y a presque 50 ans, en novembre 1957, la chienne Laïka, envoyée dans l'espace par le programme spatial soviétique avait été le premier être vivant à quitter la terre pour le cosmos. Les engins du constructeur TsSKB-Progress ont envoyé depuis les années 1970 des animaux (singes et rats) dans l'espace. Ils prévoient une autre ménagerie de l'espace, pour 45 jours cette fois, en 2010.

Publié dans animaux

Commenter cet article