Une "Arche de Noé" verte prend forme au beau milieu de l'Arctique

Publié le par libertus


Une "Arche de Noé" verte prend forme au beau milieu de l'Arctique

Dans les entrailles d'une montagne du Grand Nord, une "Arche de Noé" verte se dessine, censée garantir la pérennité de la diversité végétale mise en péril par le changement climatique, les catastrophes naturelles et la folie humaine.

Au bout d'un petit chemin caillouteux du Svalbard, archipel norvégien de l'Arctique où - paradoxalement - l'on ne cultive rien, des ouvriers achèvent une "chambre forte génétique", énorme congélateur de 5.200 m3 qui accueillera des semences des principales cultures vivrières au monde.

"C'est une police d'assurance-vie peu coûteuse", assure l'américain Cary Fowler, directeur du Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (FFMDC), à l'origine du projet. L'entrepôt pourra conserver dans ses trois chambres fortes et froides jusqu'à 4,5 millions d'échantillons de graines recueillies auprès des centaines de banques de gènes existant sur la planète.

Une capacité plus que suffisante pour abriter l'ensemble des semences existantes et à venir. Une fois inauguré le 26 février 2008, le tunnel sera un filet de sécurité pour des établissements vulnérables qui, lorsqu'ils disparaissent, emportent avec eux un patrimoine génétique unique.

Publié dans animaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

libertus 04/09/2007 21:30

Je comprends ton opinion, mais il s'agit d'une initiative de type préventive, en cas d' épizootie, les pertes peuvent être plus importantes que le cout des batiments et de l'entretien de celui-ci

De nombreuss espèces d'élevage sont menacées d'extinction de façon volontaire...Il est interessant d'avoir les genes de ces espèces pour les croiser plus tard éventuellement.

Je te conseille le billet que j'ai écrit sur les especes domestiques qui sont de moins en moins nombreuses sur www.ecolonews.blog .fr


Il faut se donner des chances à l'espèce humaines et aux espèces animales de survice.


Je te donne un autre exemple , je suis pour l'exploration spatiale , l'exploration spatiale cela coute tres cher mais s'est offrir à l'humanité la possibilité d'émigrer dans une partie de l'espace.Et d'emnener d'autres espèces avec elles.Stefan Hawking le grand astronome est du même avis

Nourrir les populations c'est utile mais cela n'offre aucune possibilité d'adaptation à un cataclysme majeur.

Les espèces sont plus importantes que les individus.


Lib

nadia-vraie 04/09/2007 20:43

Et le réchauffement de la planète?
Dans plusieurs siècles,est-ce que cela existera encore???
Il vaudrait mieux donner à manger à ceux qui meurent de faim.